Gare de Narbonne

Un article de Le petit narbonnais.

La gare de Narbonne vers 1910...
La gare de Narbonne vers 1910...

La gare de Narbonne, inaugurée en 1857, trouve son origine dans la réalisation de la ligne de chemin de fer de Bordeaux à Sète, décidée en 1852.

Sommaire

[modifier] Historique

Le chemin de fer de Bordeaux à Sète fut concédé par le décret du 24 Août 1852 à la compagnie des Chemins de Fer du Midi. Il traverse le département de l’Aude dans sa plus grande dimension, parallèlement au canal du Midi. Sur ce parcours, il dessert seize stations. Il s’en est fallu de peu qu’il n'évite la ville de Narbonne, le tracé initial reliant directement Lézignan à Béziers.

... et dans les années 1960.
... et dans les années 1960.

[modifier] La sous-préfecture dut envoyer un émissaire à Paris

  • Hippolyte Faure, pour convaincre Napoléon « que si la ligne maîtresse passe par Narbonne, le mouvement de notre ville combiné avec le mouvement maritime de la Nouvelle ligne déterminera si Narbonne deviendra une gare immense où viendront se croiser les produits de l’Ouest de la France, de l’Afrique, de l’Italie... »
  • Les propositions des mouvements combinés et de la gare de Narbonne demeurèrent, somme toute, plus modestes que prévu, mais, grâce au chemin de fer, la ville put pleinement tirer profit de la grande expansion viticole.
Le Silène, trouvé lors de la construction de la gare.
Le Silène, trouvé lors de la construction de la gare.

[modifier] Construction de la gare

Les travaux de construction de la gare de Narbonne remontent à 1856. Le bâtiment est de style néo-Louis XIII. Son inauguration ainsi que son ouverture ont eu lieu le 22 avril 1857. La gare a connu l'électrification en 1935.

  • Le Silène, œuvre gallo-romaine du Ier siècle de notre ère, fut découvert lors du creusement des fondations de la gare de Narbonne, en 1856.

[modifier] Le dépôt Ferroviaire narbonnais

  • Depuis le milieu du XIXème siècle, le centre ferroviaire est incontournable, puisque à la croisée des grands axes européens de communication nord-sud et et-ouest.
  • Narbonne possède une riche histoire du chemin de fer et son carrefour a longtemps été une escale technique principale dans le Sud de la France, d'où la mise en place d'un dépôt traction d'envergure sur 40 000 m².

Puis le déclin de la vapeur, l'électrification, les réorganisations ont entamé cette vocation de dépôt. A son apogée, le site ferroviaire narbonnais compté près de 1 200 cheminots.Cependant l’activité cheminote reste une composante majeure de l'économie locale.

[modifier] Autres liens