Joë Bousquet

Un article de Le petit narbonnais.

Joë Bousquet né à Narbonne en 1897
Joë Bousquet né à Narbonne en 1897



Sommaire

[modifier] Joë Bousquet

  • Né à Narbonne en 1897, issue d'une famille languedocienne, son père était médecin et son oncle chirurgien. Il a passé toutes ses vacances à la Palme.
  • Il fut blessé à Vailly le 27 mai 1918 : à 21 ans, alors qu'il était Lieutenant, il fut atteint à la colonne vertébrale par une balle allemande, qui le laissera paralysée à hauteur des pectoraux pendant 32 années..
  • Il meurt le 28 septembre 1950 à l'âge 53 ans.
  • Chroniqueur de poésie aux Cahiers du Sud, il fit partie du “Groupe de Carcassonne”.

[modifier] Sa maison

  • Au 53, rue de Verdun à Carcassonne où il resta alité toute sa vie.
  • Son lit était immense, un petit guéridon portait ses médicaments mais surtout on remarquait sa pipe d'opium qu'il prenait régulièrement pour soulager ses douleurs. Ses tableaux préférées ornaient ses murs, les lampes étaient toujours allumées car les volets restaient clos.


Lieu,fréquenté par de grands artistes
Lieu,fréquenté par de grands artistes

[modifier] Lieu, autrefois fréquenté par de grands artistes

En particulier par les surréalistes.

[modifier] Oeuvre foisonnante

  • Lettres à une jeune fille (correspondance inédite 2008 Joë Bousquet et N Brimo)
  • Lettres à Poisson d'Or
  • Lettres à jean cassou
  • Lettres à carlo suarès.
  • Lettres à Marthe
  • Deux lettres a un ami
  • Le Mal d'enfance, illustré par René Iché
  • Le Meneur de lune
  • La Connaissance du soir
  • Le Cahier noir
  • Un amour couleur de thé
  • Traduit du silence
  • Le médisant par bonté
  • Iris et petite fumée
  • La neige d'un autre âge
  • Le mal du soir
  • Traduit du silence par Bousquet Joë
  • Amarante et Muette
  • Le sème-chemins
  • D'un regard l'autre
  • Mystique
  • Papillon de neige
  • Le roi du sel
  • L' homme dont je mourrai

[modifier] Biographie

  • Joë Bousquet, une vie à corps perdu par Edith de Herronière . Découvrez la vie tourmentée de l’écrivain Joë Bousquet. En compagnie de son interlocuteur André Aurengo, l’auteur Edith de Herronière qui retrace admirablement ces trente-deux années pendant lesquelles Joë Bousquet s’est débattu avec son corps souffrant pour remonter jusqu’aux sources de l’être et enchanter son destin.[1]
  • Joë bousquet - sa vie, son oeuvre. par Nelli René
  • La blessure et le mal littéraire dans l'oeuvre de Joë Bousquet par Adrien Gür
  • Joe bousquet et l'écriture par François-Charles Gaudard

[modifier] "La maison des mémoires".

Cette chambre est maintenant un musée "La maison des mémoires".